"Brie" ("Brye" en 1450) pourrait dériver du gaulois "briga" signifiant "hauteur". Trois autres hypothèses sont également proposées : un dérivé de "brigia", "la ville", de "Brigios", nom d'homme ou un dérivé du gaulois "brigos" (en irlandais "brig") signifiant "force"...

"Gorre" serait nom probablement d'origine prélatine dérivant, sous toute réserve, de "gorg", "trou d'eau", "endroit profond d'une rivière" (latin "gurges).

Le nom "Oradour" (nom partagé par trois communes de la Haute-Vienne mais également par des communes du Cantal et de la Charente) dérive du latin "oratorium" via le mot d'ancien occitan "orador". C'est proprement dit le lieu où l'on prie, l'oratoire. Il devait donc exister dès l'époque paléochrétienne une construction de type très rudimentaire voire peut-être une petite chapelle sommaire. 

Il est fait référence au Xème siècle au "fluvium Tarduverum", notre Tardoire actuelle. Si le sens du suffixe reste obscure, "tar-" est une racine hydronymique prélatine connue. 

Le nom "Vayres" viendrait, quant à lui, du mot pré-latin "varia", terme se rattachant à l'indo-européen "var" signifiant tout simplement "eau". Ce préfixe serait d'ailleurs à l'origine des noms de nombreuses villes et villages (et du reste du continent indo-européen !) et d'autres rivières tel que le Var.